AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du Rififi au chantier

Aller en bas 
AuteurMessage
Alastor

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/04/2012

Feuille de personnage
Espèce:
Niveau: 40
Equipement:

MessageSujet: Du Rififi au chantier   Dim 22 Avr - 8:09

Hommes et femmes de pierre, aux destins sans gloire
Mal étreints, trop fiers, j'entends leur absence...


[Sujet Libre]

Un ciel clair et pur, d'un bleu pâle et lumineux offrait son reflet aux immenses étendues humides de la vallée. Le soleil scintillait avec force, orbe lumineuse accroché au dessus de tout. Sa chaleur doucereuse caressait les écailles et les ailes d'Alastor. Penché au rebord des falaises, le gardien observait l'immense étendue d'eau clairsemée. Une brise légère lui soufflait au visage, portant avec lui l'odeur humide de la vallée noyée. C'était une région agréable, calme et pourtant active en continue. Observer cette eau calme avait quelque chose d'apaisant, de tendre, un sentiment de douceur qu'il n'aurait su décrire. Cependant, il n'était pas venu en ces lieux se ressourcer mais plutôt afin d'observer la rénovation du barrage. Les travaux avaient été stoppés suite à l'annonce du retour de Spyro. Beaucoup de travailleurs s'étaient enfuis la peur au ventre, craignant le passage des soldats du dragon nouvellement à la botte de Malefor. Ils avaient pris du retard, mais à présent, Alastor estimait que le travail devait reprendre. Pour marquer cela d'un coup fort, le dragon n'avait pas hésité à se déplacer de lui-même. Au loin, il pouvait observer les travaux reprendre peu à peu. De son point de vue, ils lui semblèrent aussi agités qu'une équipe de fourmis en pleins chantiers.

Alastor étendit ses ailes et bondit. Surfant sur la brise, le dragon se laissa planer jusqu'au dessus de l'eau, frôlant du bout des pattes la surface bridée par son passage. L'eau lui apportait quelque chose de bénéfique, c'était un élément bon pour lui, qui le revigorait et le rendait plus puissant. Arrivant non loin des plates-formes installé au bord de ce qui restait de l'ancien barrage, Alastor gonfla ses ailes pour reprendre de l'altitude et se poser en douceur sur le chantier. Les travailleurs, des taupes, des dragons et d'autres créatures de la région, s'affairaient à leur travail. Et quel travail ! Certains dragon aquatiques allaient chercher au fond de l'eau des roches encore exploitables tandis que l'on avait mis en place un réseaux de bateaux plats et légers afin de faire la jonction avec des carrières de pierre plus éloignées. Alastor s'approcha d'une des hautes tentes servant aux chefs de chantiers et aux architectes de travailler tranquillement. A son arrivés, il le saluèrent dignement.

    ♠ Comment avancent les travaux ?


L'une des taupes qui régissait le chantier redressa ses lunettes pour mieux observer le gardien de la foudre.

    ♠ Certainement plusieurs mois encore, mais nous y parviendront. Le plus difficile sera de travailler la partie immergée mais nous y arriveront. Le plus difficile reste d'assurer la sécurité des travailleurs. Et puis...


La taupe sembla très hésitante, cherchant de l'aide auprès de ses confrères à ses côtés. Les regards s'échangèrent en silence, puis finalement, il soupira et se lança.

    ♠ On pense qu'il pourrait y avoir un… ou plusieurs saboteurs dans le chantier. Nous ne sommes sûr de rien mais certaines machines se sont mystérieusement brisées et… certaines choses on disparues, comme volée…


Alastor garda le silence. Un bref soupir suivit puis le silence. Sa réflexion dura quelques instant avant qu'il ne se décide à reprendre la parole. Il discuta encore un peu avec les chef de chantier, sur le niveaux de l'eau, quelques broutilles avant de finalement sortir. Retrouvant le soleil chaud, le dragon décolla d'un bond pour se placer un peu plus en hauteur, sur une plateforme de pierre où il pouvait observer l'ensemble du chantier. Son regard scrutait chaque mouvement, ses oreilles guettaient chaque cris, chaque annonces. Quelqu'un perturbait le reconstruction du barrage. Pourquoi cela ? Il allait falloir trouver une solution. Infiltrer le chantier avec quelques espions, voir engager quelques personnes sur cette affaire. Mais avant de prendre une quelconque décision, un bruit détourna de son attention. Quelqu'un approchait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrae Athéar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 26
Alignement : Bon
Arcane : Air
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Espèce: Dragonne de l’Air
Niveau: 3
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Dim 22 Avr - 13:05

Thrae Athéar voyageait,comme à son habitude.Elle n'avait aucun lieu précis à rejoindre,mais elle volait depuis plusieurs heures maintenant et malgré le fait qu'elle soit innépuisable en vol,elle ressentait le besoin de se poser un peu,histoire de manger et,qui sait,peut-être de rencontrer des gens.Alors qu'elle survolait la mer en toute douceur,elle vit qu'il y avait beaucoup de mouvement plus haut,là où se trouvait,semblerait-il,un vieux barrage brisé.Elle n'était pas certaine de son utilité,ne connaissant pas bien ce genre d'objet,mais décida néanmoins d'aller faire connaissance.Elle prit gracieusement de l'altitude et prit le temps d'analyser les lieux,voulant atterir à un endroit sûr.Elle colla donc ses ailes à son corps et fit un piqué jusqu'au sol,puis,à l'instant où elle allait toucher le sol,elle ouvra élégament les ailes et se posa en toute douceur et gracieuseté.Elle était faite pour la vitesse,ainsi que pour le vol.Elle était certaine qu'elle ne se blesserait jamais en atterissant,ses réflexes de vol étant trop développés.Elle ébourriffa ses plumes et ses écailles et prit le temps de bien sentir le sol sous ses pieds.Elle préférait être dans les airs,mais le sol offrait des possibilités différentes.

D'où elle était,elle voyait un dragon plus grand qu'elle.Il avait les écailles argentés et semblait très musclé,mais pas hostile.Elle se risqua à avancer doucement vers lui.Elle inspirait la grâce et la douceur.Son visage était doux et aimable.Elle tenait sa longue queue couverte de longues plumes dans les airs,ne voulant pas qu'elle traîne sur le sol pour ne pas tacher sa blancheur immaculée.Arrivée au niveau d'Alastor,elle pencha doucement la tête en signe de respect et de salutation,tout en lui offrant un sourire charmant,puis prit la parole.


-Je me nomme Thrae Athéar.Je suis enchantée de vous rencontrer.Me permettriez-vous de rester ici quelques temps,afin que je me nourisse?

Sa voix était tout aussi douce qu'elle.Elle était respectueuse et gentille,peut-être trop gentille,ce qui pouvait parfois être dangereux,mais elle s'en fichait.Elle avait remonté la tête et déployait gracieusement ses ailes blanches,pour les étirer,puis les replaça de chaque côté de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/04/2012

Feuille de personnage
Espèce:
Niveau: 40
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Dim 22 Avr - 13:24

Alastor s'était attendu à la visite d'un taupe, d'un ouvrier, n'importe qui de cet acabit mais ce ne fut le cas. Une jeune dragonne aux écailles immaculées venait de s'approcher. Un peu surpris, le dragon ne se laissa pas décontenancer. Cette jeune inconnue ne semblait en rien hostile, bien au contraire. Tout chez elle appelait la douceur et le calme. Le dragon ayant reçu une bonne éducation de sa mère lui sourit avec politesse et inclina légèrement la tête afin de la saluer à son tour. C'était la moindre des choses que d'accueillir une jeune étrangère affamée. Elle devait avoir longtemps voyagé, certainement venue de contrée plus lointaine. Le dragon se racla la gorge avant de se présenter à son tour. Comme toujours il paraissait un peu dur et distant mais le coeur y était pour une fois.

    ♠ Je suis Alastor, Gardien de la Foudre au temple des dragons, enchantée de même. Le chantier n'est certainement pas l'endroit le plus idéal pour déjeuner, mais je pense que nous pourrons vous trouver quelque chose à manger.


Il termina sa phrase sur un sourire un peu plus avenant. Les ouvriers devaient bien manger, il y avait naturellement de quoi se nourrir. Il invita donc la dragonne à le suivre, étendit ses ailes pour bondir et planer vers l'esplanade. Puis il l'invita à le suivre au travers des passages de travailleurs, de pierres et les tentes de repos. Un véritable petit camps.

    ♠ Vous semblez voyager depuis longtemps, vous venez de loin ? Si ce n'est pas trop indiscret ?


Enfin il arrivèrent vers une tente d'où s'élevait diverses odeurs de nourritures, des viandes sur le feu ou baignant dans leurs jus, ainsi qu'un ensemble de racines et d'arômes. Il en fallait pour tous les estomacs sur ce chantier. En les voyant approcher, une petite taupe s'immisça dans la conversation, essuyant ses pattes dans son tablier, prêt à entendre l'objet de leur visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrae Athéar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 26
Alignement : Bon
Arcane : Air
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Espèce: Dragonne de l’Air
Niveau: 3
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Dim 22 Avr - 13:55

Thrae fut charmée par les bonnes manières d'Alastor.Elle le suivit calmement à travers le chantier,prenant le temps de regarder partout,curieuse.Lorsqu'il lui demanda depuis combien de temps elle voyageait,elle sourit gentiment.

-Je voyage depuis plusieurs heures.Étant une dragonne de l'Air,je peux voler sans jamais m'épuiser,mais mon estomac criant famine,il fallait que je me pose.Je viens de loin,oui...Je voyage depuis quelques années maintenant.Elle ne put s'empêcher d'humer l'odeur de viande en train de cuire.Elle trouvait étranges toutes les petites taupes qui travaillaient,mais les trouvait tout-à-fait adorable.Elle pencha la tête au niveau de celle qui s'était approchée et lui sourit,puis releva la tête pour regarder à l'horizon.Tout le monde travaillait très fort,ils avaient du coeur au ventre.Elle prit le temps de regarder Alastor d'un oeil curieux et chaleureux,et ne put s'empêcher de penser qu'il était attirant.Elle lui sourit,puis s'assied en toute douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/04/2012

Feuille de personnage
Espèce:
Niveau: 40
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Lun 23 Avr - 15:25

Alastor hocha la tête pour dire qu'il comprenait. Lui-même avait beaucoup voyagé mais principalement pour combattre, il avait peu eu le loisir de voyager pour le plaisir. Ce n'était pas la curiosité qui lui manquait mais à présent qu'il était gardien de la foudre et qu'il maintenait en grande partie Warfang debout, il ne pouvait se permettre de s'en aller, abandonner son poste pour le goût du voyage et de l'aventure. Cela ne l'empêchait pas pour autant de se mettre dans des situations parfois délicates.

    ♠ Des années que vous voyager, vous devez en effet, venir de très loin. Cela doit être un vrai bonheur de voler sans fatigue.


Cela devait même être un atout redoutable, surtout en cas de combats aériens. Enfin, il la voyait mal se combattre, mais ne dit-on pas que les plus belles roses possèdent les épines les plus acérées ? Alastor se pencha vers vers la petite taupe en tablier qui attendait.

    ♠ Minos, pourrais-tu offrir à Thrae un repas des plus convenables ? Elle est mon hôte ici, bien que le chantier ne soit pas l'endroit le plus attitrée pour une dragonne.


Minos, la taupe acquiesça en claquant des dents et partie s'affairer dans ses cuisines. Ce n'était pas souvent qu'Alastor venait réclamer ses services, elle voulait répondre à sa demande de façon irréprochable. Et Alastor en tant qu'hôte galant se devait d'offrir le mieux à cette jeune dragonne aussi inconnue qu'elle soit.

Un bruit attira son attention. Tel un fauve au auget, Alastor redressa vivement la tête vers l'origine du bruit. L'entrechoque de deux machines, rien de bien grave et pourtant le dragon était un peu tendu. Il n'oubliait pas ce que le maître de chantier lui avait dit au sujet de potentiel trouble-fêtes. Alastor se retourna vers la dragonne, conscient de l'avoir peut-être interpellé par cette réaction un peu trop vive pour quelqu'un de calme.

    ♠ Pardonnez-moi, je suis un peu à cran sur ce chantier…


Finalement, le dragon décida de s'assoir, imitant la dragonne. Minos et un de ses cuissots revint rapidement en portant héroïquement un plat où un lourd sanglier, ou ce qui y ressemblait, baignait dans son jus. Ils posèrent le plat à côté de la dragonne. Alastor le remercia d'un bref mouvement de tête et laissa à Thrae le soin de faire ce qui lui plaisait de faire ou répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrae Athéar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 26
Alignement : Bon
Arcane : Air
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Espèce: Dragonne de l’Air
Niveau: 3
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Lun 23 Avr - 16:03

Thrae l'écouta calmement,son visage restant toujours aussi calme et serein. Elle sourit lorsqu'il fit allusion à sa faculté.

-Un vrai plaisir, en effet.Voler est ma raison d'être, ma façon de vivre...Si je n'avais pas d'ailes ou que je ne pourrais m'en servir, pour une raison ou une autre, je serais la plus malheureuse des Dragonnes...Je le crains.

Elle huma son repas avant de le déguster, appréciant les petites taupes qu'elle trouvait tout simplement adorables. Elle commença à manger sans montrer son appétit, elle ne désirait pas avoir l'air d'une goinfre. Même lorsqu'elle se nourrissait, elle le faisait dans la grâce et le calme. Une fois repus, elle remercia gentiment la taupe, puis baissa respectueusement la tête fasse au dragon argenté. Un bruit fort se fit entendre plus loin, deux machines s'étaient entrechoquées. Alastor semblait nerveux, il avait vivement relevé la tête, sur ses gardes. Étrangement, elle apprécia cette caractéristique qu'elle ne possédait pas...Le fait de rester sur ses gardes. Après tout...Elle comprenait qu'un danger pouvait toujours apparaître, sans prévenir. Elle hocha à nouveau la tête en souriant sincèrement lorsque celui-ci s'excusa de sa nervosité.

-Vous n'avez pas à vous excuser...Nos réflexes sont incontrôlés, et il peut être normal, lorsque l'on dirige un si gros chantier, d'être un peu nerveux et de rester sur ses gardes.

Elle étira tout son corps, ainsi que ses ailes. Étirant ses pattes vers l'avant au maximum en enfonçant ses petites griffes dans le sol, puis reprit sa position assise.

-Je ne me trompe pas, en disant que vous êtes le chef de ce chantier?

Dit-elle en pencha doucement la tête de côté, un air de questionnement tout à fait charmant sur le visage. Cette expression lui donnait un air des plus innocents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/04/2012

Feuille de personnage
Espèce:
Niveau: 40
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Mar 24 Avr - 14:52

Alastor étira un sourire en coin. Il ne doutait pas du de l'immense malheur ce serait pour elle de ne pouvoir voler. Lui-même prenait toujours beaucoup de plaisir à sentir le vent gonfler ses ailes, observer le sol se maquetter sous l'altitude grandissante. Le plaisir de voler était bien réel, et devait l'être bien plus encore pour une dragonne l'air. C'était comme enlever un poisson de son océan. Il laissa la dragonne déguster son repas et laisser les taupes à leurs occupations. Vint l'incident des machines. Qui pouvait bien chercher à nuire un tel chantier ? Cela semblait peu logique de la part des partisans de Malefor, mais cela n'était pas impossible de la part de Cynder et ses nuisibles d'alliés. Il ne doutaient pas que cette bande de parias chercherait à leur nuire quelqu'en soit le prix, même au travers d'un sabotage ridicule du barrage. Il lui faudrait prendre des mesures plus importante, fouiller de fond en comble les régions autours de Warfang, ainsi qu'Avalar. Alastor s'éloigna de ses penser pour se reconcentrer sur la dragonne. Enroulant sa queue autours des ses pattes à la façon de félin, le buste droit comme une statut ornant les grands bâtiments.

    ♠ Je ne suis pas le chef de chantier officiel, je suis certain d'être un bien mauvais architecte ! Mais c'est moi, en effet, qui ai lancé le début de ces travaux.


Le dragon désigna du bout du nez l'étendue d'eau qui courrait au loin jusqu'au bout de la vallée. La destruction du barrage avait submergé les terres sur des kilomètres, emportant avec elle des villages, des forêts. Son regard se porta vers l'horizon, observant la vallée submergée.

    ♠ C'était une luxuriante vallée avant la destruction du barrage. Je crois qu'il était presque aussi ancien que les catacombes de Warfang et cela remonte à une époque que je serais incapable de situer. Je pensais qu'il était de mon devoir de restaurer cet ancien édifice de nos ancêtres…


Le dragon reporta son regard vers Thrae. C'était une charmante dragonne d'agréable compagnie. Et s'il était de naturel prudent, toujours aux aguets, surveillant et guettant les moindres soucis, quelque part, sa présence le calmait, l'apaisait, il n'aurait su dire pourquoi. Certainement quelques chose qu'elle dégageait naturellement, une présence réconfortante.

    ♠ A vrai dire, quelqu'un semble vouloir compromettre ce chantier, nous avons été victime de sabotage et je n'ai que de maigre pistes pour savoir qui est à l'origine de tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrae Athéar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 26
Alignement : Bon
Arcane : Air
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Espèce: Dragonne de l’Air
Niveau: 3
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Mar 24 Avr - 18:16

Thrae,compréhensive,avait toute fois prit un air des plus étonné en apprenant que le chantier se faisait saboter.Elle avait du mal à croire que des gens puissent agir méchament,étant trop douce pour en faire de même.Elle lui sourit doucement,se voulant rassurante,puis se releva doucement.

-Voudriez-vous me faire visiter le chantier?

Elle s'exprima d'un ton calme et serein,comme à son habitude,souriant en coin.Elle avait une idée derrière la tête,mais désirait d'abord voir si son plan était exécutable.Elle se devait d'avoir une vue sur tout le chantier du haut des airs.Si tel était le cas,elle proposerait de passer la nuit à survoler l'endroit,pouvant voler silencieusement,afin de voir si elle pouvait repérer quelques êtres malfaisants.

Elle analysait Alastor depuis sa rencontre.Il semblait bon et juste,mais il était évident qu'il savait être autoritaire s'il le fallait.Musclé et couvert d'écailles solides,il était certainement bâtit pour le combat,mais elle ne croyait pas qu'il se servait de sa force pour autre chose que la défense.Elle sourit en l'observa de la tête aux pieds.Elle se sentait moins vulnérable auprès de lui,voire pas dutout.Il inspirait la force et la justice.Elle se surprit à se demander si une dragonne partageait sa vie...Celle-ci était très chanceuse,si tel était le cas,et elle espérait qu'elle le rende heureux.Elle sourit en pensant à cela,avant de réaliser qu'elle le vixait maintenant depuis un bon moment.Elle tourna vivement la tête vers le sol et le gratta avec sa patte,puis s'ébourriffa avant de regarder au loin,lui souriant à nouveau.Elle espérait qu'il n'avait rien remarqué,mais se doutait bien que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor

avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 06/04/2012

Feuille de personnage
Espèce:
Niveau: 40
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Mer 2 Mai - 15:00

(Désolé, j'ai eu beaucoup de travail -_-')

Alastor haussa les épaules. Un chantier n'était pas tellement en endroit pour une jeune dragonne et peu intéressant à visiter selon lui, mais si tel était son désir, il ne s'y opposerait pas. QU'est-ce qu'il craignait après tout, pas grande chose d'elle, c'est certains. Jeune étrangère, le visage angélique, elle n'était pas un danger pour se chantier, ni personne d'autre ici, c'était certain.

    ♠ Si c'est ce que vous souhaitez, faisons donc le tour ensemble.


Alastor se redressa, la queue fouettant l'air poussiéreuse autours de lui. Il se surpris à observer une forme de gène soudaine chez Thrae, ignorant de quoi cela pouvait provenir. Avait-il été maladroit, quelque chose de mal dans ses mots, ses gestes ou encore sa façon d'être. Alastor pensait peu à l'amour, en particulier depuis sa montée aux pouvoir et le nombre important de soucis que cela lui avait apporté en plus de la satisfaction. Ce n'était pas faute d'y avoir pensé mais le dragon ne désirait pas devoir négliger une dragonne par son travail, à moins qu'elle ne l'accompagne dans son domaine, ce qui était une autre paire de manche.

    ♠ Quelque chose ne va pas ? J'espère que ce n'est pas moi qui vous gène…


Peut-être était-ce la poussière ? Non, il fallait être naïf pour penser cela. Alastor avait une vague idée, mais il était possible que ce soit son orgueil qui ne l'aveugle. Il tairait donc ses pensées et entamait la visite du chantier aux côtés de la dragonne, guettant sa réponse ainsi que ses infimes réactions. Elle semblait à la fois fragile, curieuse et forte, délaissant l'orgueil pour l'innocence. Quelque part, il était tout deux doté de nombreux contraire, et cela ne les opposait pas pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrae Athéar

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 26
Alignement : Bon
Arcane : Air
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Espèce: Dragonne de l’Air
Niveau: 3
Equipement:

MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   Mer 2 Mai - 19:17

Thrae, étant une dragonne douce et aimable de nature, avait certainement du romantisme en elle, attendant le bon moment pour faire surface. Elle marchait près de lui, silencieusement, lui souriant chaque fois qu'il croisait son regard. Elle regardait partout à la fois, la curiosité faisant partie de ses défauts. Elle balançait gracieusement la queue en l'ondulant à chacun de ses pas légers comme l'air. Elle avançait lentement, n'étant pas faite pour rester sur le sol, mais se mouvait toujours avec grâce.

Lorsqu'il lui demanda ce qui la gênait, elle ouvrit de grands yeux ronds en relevant la tête d'un coup, puis regarda rapidement le sol, penchant légèrement la tête en arquant le cou. Elle sentit ses plumes frémir et tenta de parler, mais ce qui sortit de sa bouche ne ressemblait à rien d'autre que du charabia. Elle ferma les yeux, honteuse, puis prit une respiration pour se calmer et parla plus calmement, le regardant dans les yeux. Thrae était une dragonne franche, et bien que la situation la mettait mal à l'aise, elle dit tout haut ce qu'elle pensait, esquissant un sourire en coin, semblant assez à l'aise.


-Je me demandais si une dragonne partageait votre vie.

Elle lui dit cela d'un ton doux et ferme à la fois, souriant toujours, ses yeux dorés toujours plongés dans les siens. Étrangement, elle regretta sa franchise. Peut-être l'avait-elle brusqué? Elle eut peur de sa réponse et avala nerveusement sa salive, un essaim de papillons ayant emplit son estomac.

-Enfin je...Je suis curieuse...Peut-être trop...Excusez mon audace, je vous prie...Je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du Rififi au chantier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du Rififi au chantier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chantier embrayage sur D15
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» Guédelon - Chantier Médiéval -
» Chantier naval de la Marine Royale
» [Hungeria ; Nakamura] Chantier Naval de Nakamura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro et Le Souffle des Arcanes :: Warfang :: La vallée inondée-
Sauter vers: